Histoire

Histoire de Jounieh

Avant de parler de ce qui définit notre école aujourd'hui, ouvrons le livre de la Sainte Famille à la première page de leur histoire à Jounieh.
Le 14 septembre 1898, à l'ombre de la Croix, quatre religieuses de la Sainte Famille quittaient Villefranche pour se rendre au Liban.

Arrivées à Marseille, elles mirent leur fondation, leurs personnes et leur voyage sous la protection de Notre Dame de la garde, et le 16 au soir elles s'embarquaient à bord du Saghalien, en partance pour Beyrouth.

Ecoutons-les raconter elles mêmes ce que furent pour elles, ces jours d'émotion et de joie :

"La traversée qui dura 8 jours, fut des plus heureuses. Le 23 nous arrivions en face de ce Liban pour qui nous venions de quitter : famille, amis, patrie.

Le plus fraternel accueil nous fut fait par nos  Sœurs de Beyrouth.

Après un repos de 3 jours, nous dûmes nous rendre à notre nouveau poste, Jounieh, où une population franchement chrétienne nous attendait avec d'autant plus d'impatience, que leur ville ne possédait aucune école de filles.

Jounieh, située au bord de la mer, à quelques kilomètres de Beyrouth à laquelle, elle est reliée par une voie ferrée, est l'une des plus riantes villes du Liban.

La population, composée de maronites, s'adonne à l'agriculture. Ce qui lui donne une grande aisance, vu la fertilité du sol  et la douceur du climat.

Ses fruits et ses légumes de première qualité servent à alimenter la grande cite, sa voisine.

Son climat est sain et salubre, vu que Jounieh est un golfe.

D'un côté la mer Méditerranée lui offre la salubrité de ses rives et les richesses de ses entrailles : de l'autre les montagnes du Liban auxquelles de coquettes maisons sont adossées, lui fournissent un air pur et une fraîcheur agréable.

La plaine constamment recouverte d'une végétation luxuriante lui offre et ses fruits dorés (orangers, mandarines) et ses légumes des quatre saisons.

Les mœurs du pays sont simples et pures : on vénère le prêtre, on aime la religieuse.

Lors donc de notre arrivée, les habitants s'empressent-il de venir nous souhaiter la bienvenue.

Les quatre fondatrices  étaient : Mère Marie Geneviève, Sœur Marie Joanna, Sœur Marie Cunégonde, Sœur Marie Imelda. 

L'ouverture des classes eut lieu le 3 octobre 1898, et furent inscrites 21 pensionnaires, 23 externes et 20 fillettes à l'école gratuite".