Production des Elèves - Archives
« Merci le chocolat ! » en EB6
Introduction

Textes produits à l’occasion du Concours organisé par la Planète de la Découverte et auquel nos élèves de EB6 ont participé.

 
Tracy au pays des merveilles

        Par une belle journée d’été, Tracy, installée sous un arbre, lisait un récit sur l’Amérique précolombienne. Elle se demanda quel effet cela faisait d’être si petite. En un instant, Tracy devint toute petite et le jardin se mit à grandir. Elle vit une petite porte, elle essaya de l’ouvrir et, à sa grande surprise, un jardin fantastique de chocolat de toutes les couleurs et de toutes les formes s’étalait devant elle. Elle essaya de cueillir une cabosse noire d’un cacaoyer quand un lapin tout blanc passa près d’elle et expliqua que cette friandise était produite par les Mayas et les Aztèques. « La fabrication du chocolat demande un affinage très long. Quand les fèves arrivent à l’usine, elles sont nettoyées puis torréfiées dans des cylindres en mouvement », expliqua le petit lapin.

        C’est ainsi que l’arôme du cacao en poudre fit plaisir à Tracy. Le lapin l’invita à visiter le pays des merveilles du broyage de cette friandise magique.

Tracy Bardawil EB6-A

 
A propos du chocolat

Constitué de fèves et de cabosses, le chocolat
Est le dessert des reines, des princes et des rois.
Lors du déroulement de son affinage
Il dégage un arôme extraordinaire, attirant tous les âges.
Sa torréfaction arrive même jusqu’en Amérique
Chez les Mayas et les Aztèques, peuples du Mexique
Qui ont été les premiers à avoir découvert un cacaoyer
Faisant ainsi le plaisir du monde entier !
Le chocolat est un aliment qui ne contient pas de graisse
Voilà pourquoi il diminue le stress.

Luna Maria Bayeh
et Maria Boulos Nakoul EB6-C

 
L'histoire du chocolat

      Depuis très longtemps, aux temps des Mayas, les Aztèques, qui avaient fondé un empire au Mexique, eurent l’idée d’utiliser dans leur cuisine les graines de cacao extraites des cabosses des cacaoyers.
Ils commencèrent à confectionner des pâtisseries au chocolat et ils avaient du plaisir à y goûter à chaque fois car ils changeaient continuellement les arômes de leurs desserts. Ils y ajoutaient parfois des fèves ou même des raisins secs avant la torréfaction ; cet affinage donne aux gâteaux, par exemple, un arôme un peu grillé.
C’est ainsi que les petits enfants ont pu profiter du goût agréable du chocolat. De plus, les mamans sont ravies d’offrir à leurs trésors une sucrerie qui donne de l’énergie et sème le bonheur « Merci le chocolat ! »

Amira Nour Lahoud
et Fabienne Atallah EB6-C

 
Le plaisir d'en manger

Quel plaisir de manger du chocolat
Ce dessert raffiné inventé par les Mayas
Possède un arôme fort délicieux
Qui vous transporte jusqu’aux cieux
On en raffole d’une seconde portion.
La fève de la cabosse grâce à la torréfaction
Répand son délicieux parfum
Qui ravive toutes les faims
Puis c’est le tour de l’affinage parfait.
Nos amis, les Aztèques ont raison
Le cacaoyer nous offre un fruit super bon.

Tracy Farha EB6-B