Production des Elèves - Archives
Mélancholia (à la manière d’Hugo) en EB6
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs qui ne sont pas nourris?

Ces filles de cinq ans qui servent tout le temps?

Ils vont dès le matin travailler au versant

Ils y vont bûcher sans repos

Dans le même mouvement, ils avancent comme un troupeau.

 

A genoux comme des esclaves

Ils sont emportés vers le rivage

Innocents, ils marchent et combattent.

 

Nakhlé Rizk et Kevin Iskandar (EB6-A)

 
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs qui ne mangent que du riz

Ces filles qui passent la nuit à prier

Elles s’en vont le jour pour travailler

Il vont les larmes aux yeux, le sang aux pieds

Dans des champs et prés insécurisés

Ils n’essayent pas d’exprimer leurs idées

Leurs droits sont bafoués.

Innocents dans ce monde monstrueux

Ils se demandent si jamais ils seront heureux.

 

Juliana Maannak et Eliana Zailaa (EB6-A)

 
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs à qui tout est interdit?

Ces filles qui marchent seules, courageuses?

Ils s’en vont seuls dans la nuit orageuse

Ils vont bien loin avec briques et bois

Dans la prison ou dans les bois

Accroupis devant leur maître cruel

Ils restent muets devant cet acte mortel

Innocents comme un ange en plein enfer

Ils ne jouent qu’avec du béton et du fer.

 

Gaëlle Kamel et Elias Seif (EB6-A)

 
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs qui ont l’esprit détruit?

Ces filles qui sont atteintes de graves maladies?

Ils s’en vont dans la rue où on entend leurs cris.

Ils vont, chaque jour, à leur travail acharné,

Dans le boulevard, on les voit pleurer

Ils sont toujours maltraités,

Sans aucun droit pour exprimer leurs pensées.

Innocents, ils sont privés de leurs parents

Ils sont, très peu, adoptés par les gens.

 

Christopher Massaad et Siréna Hokayem (EB6-A)

 
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs dont la vie est déjà finie

Ces filles qui aiment tant jouer aux maisonnettes

Ils vont dormir dans la rue

Dans leur petit coin ils sont battus

Ils commencent leur journée sans petit déjeuner

Alors leur corps ne peut plus fonctionner

Innocents, ils n’ont pas de maison

Ils marchent pieds nus et sans raison.

 

Miguel Kassabian  et Anthony Maalouf (EB6-A)

 
Où vont tous ces enfants

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?

Ces doux êtres pensifs que la maladie poursuit?

Ces filles qui travaillent dès leur plus jeune âge.

Ils s’en vont toute la journée travailler dans des cages.

Ils vont du matin jusqu’au soir, maltraités et ignorés

Dans les champs de blé, ils sont obligés de tout récolter.

Sans boire ni manger, ils sont privés de s’amuser

Ils n’ont pas d’identité, ils vivent dans la pauvreté.

Innocents, ils s’en vont les larmes aux yeux

Les pieds plein de sang et le corps couvert de bleus.

 

Marguerita Saliba et Pia Khalifé (EB6-A)